Encourager les citoyens à prendre le bus d'agglomération

Proposition d'offrir un trajet gratuit à tous les habitants de Collombey-Muraz pour le nouveau bus d'agglomération

Mesdames et Messieurs, le groupe PLR propose de mettre en place un montant de Fr. 30'000.-- pour une subvention pour inciter les habitants de Collombey-Muraz à utiliser ces nouveaux bus d'agglomération. Pourquoi me direz-vous ? Tout simplement pour que ces bus puissent convaincre les usagers. Pour pouvoir convaincre une nouvelle clientèle, un service ne doit pas seulement être existant. Il se doit d'être attractif pour que la population change ses habitudes. L'encouragement est d'autant plus important que toutes les lignes et les cadences ne sont pas immédiatement mises en service.
De plus, la mise en place de ce nouveau service de bus a engendré surprise et frustration chez de nombreux usagers. Je vais vous lire plusieurs témoignages récoltés à ce sujet :
(...)
Au vu de ces témoignages négatifs mais bien sûr pas totalement représentatifs, et conscient que les TPC mettent tout en œuvre pour résoudre ces problèmes, le groupe PLR propose que la commune soutienne
l’utilisation de ces nouveaux bus, par exemple en subventionnant un trajet gratuit par habitant pour que ceux-ci se rendent compte de la plus-value de ces nouveaux bus. Fr. 30'000.-- pour un trajet gratuit par personne. Pour ceux qui se demandent pourquoi nous avons amendé cette rubrique « promotion abonnement bus », c’est tout simplement car c’est le nom de la rubrique qui existait déjà, et c’est sur lequel nous déposons notre amendement.

J'attire votre attention sur l'image maintenant, qui est affichée sur le diaporama, on appelle ça le cycle de diffusion de l’innovation. C'est à dire que chaque fois qu'il y a une innovation qui arrive, on peut classer la population dans différentes colonnes. Par exemple, admettons, il y a un nouveau smartphone qui vient d'arriver. Les innovateurs, ce sont ceux qui seront prêts à camper devant le magasin de smartphones pour l'avoir en premier. La deuxième catégorie, c'est 13,5 % de la population qui sont les primo-adoptants. C'est à dire que eux, ils sont enthousiastes envers des innovations technologiques, ils sont prêts à changer en fait leur mode de faire, ils sont prêts à changer de téléphone parce qu'ils s'aperçoivent qu'il y a une plus-value. Après il y a la jeune majorité, les 34 % qui suivent. Donc eux, ils attendent en fait que les innovateurs ou les primo-adoptants aient adopté la nouvelle innovation pour se dire en fait, je peux y aller, ça a l'air de marcher, ça m'apporte un plus et il y a d'autres personnes qui ont testé avant moi, donc ça veut dire que ça a l'air de marcher, je peux y aller. Enfin, la colonne suivante, c'est les suiveurs, donc les 34 % qui suivent, c'est très simple. S'il n'y a pas plus de 50 % de leur entourage qui ont adopté l'innovation, eh bien ils ne vont pas bouger. Eux, ils suivent vraiment ce que font les autres. Et enfin il y a la vieille garde, c'est ceux, quoiqu'il se passe, ils ne changeront jamais d'avis donc ça ne sert à rien d'essayer de les convaincre. Chaque innovation a sa courbe !
Les personnes qui sont peut-être plus innovatrices concernant les nouvelles technologies, peut-être qu'au niveau des bus d'agglomération eh bien ce ne seront pas les mêmes. Donc c'est pour ça que je vais vous citer quelques règles de doctrine de la courbe de Rogers. La simplicité et la facilité d’utilisation de l’innovation, dans le cas d’espèce c’est le bus d’agglo, que perçoivent les usagers potentiels peut également représenter un frein ou un catalyseur à sa diffusion. En effet, une nouvelle innovation, par exemple ce système de bus, qui nécessite un apprentissage, par exemple un horaire difficile à déchiffrer, sera plus lent à se diffuser que si elle ne requiert pas le développement de compétences spécifiques. La possibilité d’essayer l’innovation (par le biais d'un trajet gratuit vous m’aurez compris) peut faciliter son appropriation par les usagers et ainsi favoriser le bouche à oreille et diminue l’incertitude et donc le risque qui l’entoure.


Voilà pourquoi le groupe PLR propose cet amendement. En acceptant notre amendement de Fr. 30'000.-- on permet par là aux habitants de notre commune d’essayer ce nouveau moyen de transport, de s’y adapter. Comme l'a relevé Monsieur le Président de commune lors de son entrée en matière sur le budget, le bus d'agglomération c'est un gros poste, il y a beaucoup d'investissements qui ont été faits là-dessus, que ce soit dans le budget d'investissement ou dans le budget de fonctionnement, et c'est pour ça que nous on propose que les gens s'adaptent le plus rapidement possible à ce nouveau bus d'agglomération comme ça on aura plus d'usagers, donc plus de tickets vendus, et le bus aura enfin trouvé son public. Merci de soutenir notre proposition.

Cette proposition a été refusée par le Conseil général.